Ardo

Nouvelles du marché et des récoltes - été 2019 mercredi 18 septembre 2019

markt_en_oogst_zomer_2019

Épinards
Ce sont les épinards d’hiver, puis les épinards de printemps, qui ont marqué le début de la production de printemps. Les zones de culture d’Ardo les plus importantes d’Europe occidentale, à savoir celles de la France, des Pays-Bas et de la Belgique, ont atteint le volume et le niveau de qualité attendus. Les mêmes résultats ont été obtenus en Autriche. La production d’épinards biologiques a également répondu aux attentes. L’Europe méridionale est la seule région où la récolte ne s’est pas déroulée comme prévu. Vers la fin de la récolte, de fortes pluies ont provoqué une baisse considérable des rendements.

Petits pois
Fin juin/début juillet, les récoltes de petits pois en Europe avaient commencé. L’Europe méridionale avait quant à elle déjà commencé plus tôt les récoltes et celles-ci ont répondu aux attentes. Au fil des récoltes en Europe occidentale, puis en Europe septentrionale, les températures modérées ont fait place à un temps très sec et chaud. À partir du mois de juillet, les résultats des récoltes restantes dépendaient principalement de l’évolution météorologique. La pluie et la baisse des températures étaient attendues de pied ferme.

Légumineuses
La récolte des fèves battait son plein en juillet. Les champs sans système d’arrosage ont souffert des températures élevées. Il était prévu que les récoltes y seraient moins abondantes. La gamme Ardo comprend des fèves blanches et brunes.

Carottes
La récolte de racines, prévue vers la fin juillet, devrait se dérouler tout à fait normalement.

Brocolis
La première récolte des brocolis de printemps a permis d’assurer une qualité constante et un volume correct de notre production portugaise. La superficie destinée au brocoli d’automne et d’hiver a été déterminée en juillet pour nos sites au Portugal et en Espagne (Benimodo et Alpiarça).

Poivrons
Le poivron a été récolté à la mi-juillet. Les précipitations extrêmes ont retardé le repiquage. Cet ensemencement tardif pourrait se traduire par une baisse du volume de la récolte, ce qui resserrerait encore le marché actuel compte tenu de la demande sans cesse croissante de poivrons.

Maïs
L’offre de maïs est et sera réduite cette année en raison de la forte baisse de la production européenne. Les productions d’Ardo à St Sever (FR) et à Benimodo (ES) ont démarré en juillet et les résultats exacts de la récolte seront connus fin août.

La sécheresse peut encore représenter un défi pour une série de récoltes à venir comme le chou-fleur, l’oignon et les haricots. Lorsque nous aurons lu ce rapport relatif aux récoltes, nous disposerons déjà de plus d’informations afin de pouvoir établir un état des lieux encore plus concret dans un rapport actualisé sur les récoltes.

Le fait est que la transition vers les nouvelles récoltes n’est pas toujours sans faille. Le défi de tout marché est de maîtriser la hausse rapide du coût des matières premières, du transport et de l’énergie. Par ailleurs, la sécheresse prolongée peut jouer un rôle et augmenter les coûts de production en raison de résultats de récolte plus faibles et d’un approvisionnement irrégulier en matières premières.
Cela dépend également des caprices de la nature qui pourraient une fois de plus fortement perturber le marché...

Édition: 15/07/2019

Retour à la page précédente
Haut de page
[general.mobile menu.close]