Ardo

Nouvelles du marché et des récoltes - Édition 15/12/2018 jeudi 31 janvier 2019

WP_20170824_08_33_37_Pro

L’année de production 2018-2019 touche doucement à sa fin. Après un été exceptionnellement sec dans une grande partie de l’Europe, marqué par une pénurie inédite des possibilités d’irrigation, nous pouvons à présent mesurer les dégâts de ces conditions de culture et de récolte extrêmes.

Les conséquences sont désastreuses :

  • une baisse importante des volumes de récolte pour diverses variétés de légumes ;
  • des coûts de production plus élevés en raison de la diminution des volumes traités par la ligne de production ;
  • une augmentation des prix des matières premières pour 2019-2020.

Aperçu des principaux déficits en termes de volumes :

  • Pois : déficit global de 25 %, partiellement plus important sur les petits calibres.
  • Épinards : proche de ce qui était prévu.
  • Haricots : volumes réduits de 15 %. Ardo a pu compenser en partie ce déficit grâce à la répartition de sa production à l’échelle
  • Fèves : déficit de 25 %.
  • Chou-fleur : récolte très retardée. Déficits de certains calibres.
  • Carottes : déficit de volumes de 20 %.
  • Sortes de choux : perte de volumes globale de 40 à 50 %. Choux rouges et blancs particulièrement touchés.
  • Oignons : des calibres plus petits et une récolte moins abondante se traduisent par une forte hausse du prix des matières premières.
  • Choux de Bruxelles : la récolte est toujours en cours, mais nous enregistrons une baisse de 10 %.
  • Herbes : pour la plupart des variétés grosso modo comme prévu.
  • Salsifis : recettes escomptées 75 %.
  • Tomates : mauvaises récoltes dans tous les pays du sud, jusqu’à -20 %.
  • Rhubarbe : seulement 50 % des volumes prévus disponibles
  • Maïs : déficit mondial. Augmentation brutale des prix en cas de disponibilité.

Étant donné que les résultats des récoltes ont été presque identiques dans toute l’Europe, on peut supposer une perte de production globale moyenne de 10 %, ce qui équivaut à 300 000 tonnes de légumes fraîchement surgelés au niveau européen.

 

INFORMATIONS SUR LE MARCHÉ

Le végétarisme et le véganisme sont en constante augmentation. Les fruits, les légumes et les herbes sont en tête de la liste des nutriments végétaux.


De récentes études de marché en Belgique ont montré que la « santé » est une préoccupation majeure pour tous les consommateurs lorsqu’ils choisissent leur régime alimentaire. Ajoutons à cela que le fraîchement surgelé offre la meilleure garantie de conservation des vitamines et des valeurs nutritives. La combinaison du fraîchement surgelé et des végétaux s’inscrit parfaitement dans la tendance du moment.
Quelle belle motivation pour planifier les programmes de culture 2019/2020 de la gamme de légumes, fruits et herbes Ardo. Il ne nous reste qu’à espérer de meilleures récoltes en 2019…

Edition : 15/12/2018.

Retour à la page précédente
Haut de page
[general.mobile menu.close]